PRÉSENTATION
Dès sa création, le festival favorise la rencontre entre publics (habitants et touristes du sud néo-aquitain) et musiciens talentueux originaires du territoire ou y vivant et d’autres, dans un équilibre entre artistes à la renommée internationale et artistes qui se découvrent et dont on a le plaisir de voir programmés à Marciac les années suivantes. Ainsi, la programmation musicale est soulignée par la critique, dans sa qualité et dans sa vocation à être un jazz ouvert, inspiré des confluences qui le nourrissent.

AJF 2018 réservera son condensé de surprises autour de S. Luc, S.Belmondo, M.Garay, S.Johnson, JP Como, G.Privat, C.Jennings, T.Bertholo, C.Berthault, D.Kontomanou, R.Vignolo C.Panzani … 36 musiciens à découvrir en 4 jours !

La convivialité du festival et de son équipe, ne s’érode pas avec les éditions voire se colporte dans le milieu des musiciens toujours plus nombreux à souhaiter figurer à l’affiche. Ainsi sur scène partagent-ils le meilleur d’eux-mêmes pour le plus grand enchantement des publics, qui ont même le luxe de pouvoir rencontrer ces artistes, après concert.

Situé sur la Côte basque, ce festival se dote d’un attrait supplémentaire : les festivaliers peuvent en journée découvrir un Pays Basque magnifique, aux ressources multiples tant naturelles (mer & montagne), que gastronomiques et culturelles. Un concentré de haute volée à s’offrir sans modération, en arrière saison, qui se termine par un déjeuner musical sur l’herbe au Château de Baroja !
CONTACT

Email. intermittent@arcad64.fr

Tél. + 33 9 86 28 40 40

SOCIAL
L'ame soeur / Socadisc
Jean-Pierre Como "Infinite"
Par Félix Marciano
Dès les premières secondes d'écoute, on sent que l'on a affaire à un grand disque. Est-ce parce que ce onzième album de Jean-Pierre Como est le résultat d'un processus collectif, privilégiant la composition née de l'improvisation ai lieu de l'écriture en solitaire ? Ou, plus simplement, parce que ...

Lire l'article en entier
09
2018
Écrit par Francis Marmande
La chanteuse Mathilde et son quintette à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), lors même qu’elle n’assure que la première partie d’un Enrico Pieranunzi très détendu, frappe un grand coup. On s’attend à une « vedette américaine » de l’excellent Anglet Jazz Festival, 4e édition montée par la ville et l’association Arcad : vendredi 22 septembre, au Quintaou (belle salle en bois, prononciation qui exige la fréquentation régulière du programmateur, Marc Tambourin-Deguy, accent garanti), Mathilde éclate au grand jour.

Lire l'article en entier
25.09
2017
Par Jazz Magazine
Le festival d’Anglet continue de prendre de l’ampleur année après année. Comme les éditions précédentes (il s’agit de la quatrième en 2017, après six années "préparatoires" sous la forme d'une unique journée de concerts en plein air), sa programmation tente de concilier les néophytes comme les amateurs éclairés.

Lire l'article en entier
25.09
2017
Écrit par Jean-Pierre Tamisier
Je me souviens de l’un de mes premiers comptes rendus de concert de Virginie Teychené… mon deuxième, je crois. C’était au Duc des Lombards. Je décrivais ce que j’avais déjà observé au Sunset. Son trac, encore anonyme dans la foule du fond de salle où se pressent les exonérés de prix d’entrée, musiciens, journalistes, invités divers, isolée, seule avec son ventre noué, trépignant tandis qu’on l’annonçait sur scène où, sitôt qu’elle apparaissait, cette chape d’angoisse qui semblait la pétrifier, s’évanouissait comme par magie.

Lire l'article en entier
08.06
2017
Écrit par Thomas Roche
L’évènement se déploiera sur quatre lieux : Le domaine de Baroja (concert de sortie de résidence), le Théâtre Quintaou à l’acoustique aiguisée pour le jazz (soirées concerts du vendredi et du samedi), les Ecuries de Baroja un lieu de pratiques artistiques (jam-sessions) ou le Jardin d’Ansbach (nouveau lieu)

Lire l'article en entier
22.09
2017
Écrit par Franck Bergerot
Je me souviens de l’un de mes premiers comptes rendus de concert de Virginie Teychené… mon deuxième, je crois. C’était au Duc des Lombards. Je décrivais ce que j’avais déjà observé au Sunset. Son trac, encore anonyme dans la foule du fond de salle où se pressent les exonérés de prix d’entrée, musiciens, journalistes, invités divers, isolée, seule avec son ventre noué, trépignant tandis qu’on l’annonçait sur scène où, sitôt qu’elle apparaissait, cette chape d’angoisse qui semblait la pétrifier, s’évanouissait comme par magie.

Lire l'article en entier
24.09
2016
Marc Tambourindeguy © Studio
Le jazz creuse son sillon à Anglet
Écrit par Thomas Roche
Le Anglet Jazz Festival fait swinguer chaque année la fin de l’été autour d’une programmation toujours plus étoffée. Du 22 au 25 septembre, la ville est de nouveau au centre de la culture jazz locale. Cette musique si créative et évolutive serait-elle de nouveau soluble dans le grand public ?

Lire l'article en entier
22.09
2016
Écrit par Catherine clerc
Voilà quelques années déjà que “Jazz sur l’herbe”, imaginé par Arcad, déploie ses ailes en multiples lieux grâce à l’appui logistique de la ville d’Anglet et la virtuosité de partitions somptueuses. Un rendez-vous désormais incontournable qui réunit cette année, du 22 au 25 septembre, 9 groupes, soient 40 musiciens, aux tonalités éclectiques et trilles foisonnantes. Une programmation bien ciselée et équilibrée entre groupes d’envergure internationale et formations régionales de haute qualité.

Lire l'article en entier
19.09
2016
Eric Le Lann © Arnaud Baumann
Anglet : le jazz fait son chemin
Écrit par Thomas Villepreux
Si le jazz souffre dans certaines villes, Anglet résiste. Son festival, qui revient du 22 au 25 septembre, parvient même à évoluer depuis sa migration à Quintaou.
L’Anglet jazz festival revient, du 22 au 25 septembre. « Nous en sommes à la neuvième édition, précise Agnès Zimmermann, la directrice d’Arcad, l’association organisatrice. Cet événement a évolué lorsque nous avons eu l’opportunité d’utiliser le Théâtre Quintaou.

Lire l'article en entier
13.09
2016
Stéphane Kerechi 4tet © Marylène Cacaud
Anglet Jazz Festival : la nouvelle vague
Écrit par Franck Bergerot
Alors que depuis quelques mois, les mauvaises nouvelles se multiplient concernant les festivals de jazz, l'Anglet Jazz Festival esquisse une nouvelle vague avec le succès de sa 2ème édition. Hier soir, les quartettes de Stéphane Kerecki et Dhafer Youssef. Aujourd'hui, Jazz sur l'herbe dont il est l'extension et dont la 8ème édition accueillera Marie Carrié, le Blues and Beyond Quartet et la Fanfare de Sergent Perrut. Stéphane Kerecki Quartet: Antonin-Tri Hoang (saxophone alto), Guillaume de Chassy (piano), Stéphane Kerecki (contrebasse), Fabrice Moreau (batterie).

Lire l'article en entier
27.09
2015
Jean-Marie Ecay Trio © Marylène Cacaud
Leila Martial et Jean-Marie Ecay ouvrent l'Anglet Jazz Festival
Écrit par Franck Bergerot
Une enfant du lycée de Marciac (elle nous vient d'Arriège, plus à l'Est) et un enfant du pays, né à Saint-Jean-deLuz et qui a fait se premiers pas au conservatoire de Bayonne, faisaient hier l'ouverture de l'Anglet Jazz Festival au beau théâtre Quintaou où l'on attend ce soir les quartettes de Stéphane Kerecki Quartet et Dhafer Youssef. Leila Marciac Baa Box: Leila Martial (voix, électronique), Pierre Tereygeol (guitare, voix), Eric Perez (batterie, électronique, voix). Je me suis souvent fait la réflexion dans ces pages que s'il y avait un combat à mener pour la défense d'une musique en danger, ce n'était plus tellement au profit du jazz (vieux serpent de mer, déjà à la fin des années 20, Hugues Panassié s'indignait de l'absence du jazz à la radio), mais au profit des musiques instrumentales.

Lire l'article en entier
26.09
2015
Baptiste Trotignon Trio © Hélène Pambrun
Anglet Jazz Festival (3ème jour) : du jazz sur l’herbe
Écrit par Philippe Vincent
Au cœur de la ville d’Anglet, imaginez un parc de quatre hectares. Un château fin XIXème impose sa masse dont le rouge de la brique, le blanc de la pierre et le noir de l’ardoise tranchent avec le vert tendre d’une pelouse rase comme un gazon anglais que rehausse le ton empire des frondaisons. C’est dans ce cadre champêtre que depuis sept ans l’association Arcad organise sa journée « Jazz sur l’Herbe » où tout un chacun peut venir pique-niquer en écoutant Philip Catherine (2013), David Linx (2012) ou Giovanni Mirabassi (2011), la gratuité de l’évènement n’obérant pas la qualité artistique de l’offre.

Lire l'article en entier
06.10
2014
Écrit par LeSég
Bien sûr un repli sous chapiteau est prévu en cas de mauvais temps, mais ça serait tellement dénaturer le concept si sympathique lancé par l'association Arcad 64 et la ville d'Anglet en côte basque pour la 6ème édition du festival Jazz sur l'Herbe : des concerts gratuits offerts sur la pelouse du domaine de Baroja, au pied d'un château aux airs de « petit Moulinsart ». Il faut bien reconnaître qu'on a connu des dimanches après-midi plus stressants, comme en témoigne la vue de ces festivaliers venus pique-niquer en famille à la bonne franquette, doigts de pied en éventail, yeux écarquillés et oreilles grandes ouvertes. C'est familial, bon enfant, toutes générations et milieux sociaux confondus, bref un modèle d'accès à la culture pour le plus grand nombre comme on aimerait en voir plus souvent...

Lire l'article en entier
30.09
2013
Marc Tambourindeguy
Jazz au pré et en liberté
Écrit par Benoit Martin
Depuis la création de Jazz sur l'herbe, il y a cinq ans, le pianiste de jazz Marc Tambourindéguy est aux manettes de la programmation. Une rafale de questions, un entretien tout en rythme pour faire naître la curiosité d'un soir ou d'une après-­midi.
« Sud Ouest ». Des nouveautés pour cette 5e édition ?
Marc Tambourindéguy. Cette année, l'événement grossit et s'étend sur deux jours. Jazz sur l'herbe commence demain soir, sous chapiteau.

Lire l'article en entier
22.09
2013
Écrit par La Semaine du Pays Basque
Le groupe « Innvivo » reste fidèle à son éclectisme qui caractérise la scène bordelaise, où cinq garçons combinent artistiquement des morceaux empruntés au jazz, à la soul et au hip hop. Après des éléments volontiers orientés vers une musique instrumentale, mêlant funk et rock progressif, le groupe a littéralement trouvé sa « voix » en la personne de Hugo (chanteur et parolier). Il donne un éclat au son, un rythme « boitillant » soufflé d’un rap. D’une écriture irascible, où se greffe certain lyrisme, se combinent les influences d’une musique américaine ardente, d’une chaleur de son live du style The Roots à l’énergie de Rage Against the Machine. Porté par une section rythmique ronde et précise, les guitares sont tour à tour nerveuses et cristallines, le chant scandé par des mots justes et percutants.

Lire l'article en entier
23.09
2012