PRESENTATION

L'an dernier, "Jazz sur l'herbe" est devenu "Anglet Jazz Festival". Les spectacles se partagent donc désormais entre le tout nouveau théâtre Quintaou d'Anglet et le parc Baroja, lieu historique du festival. Un Jazz de création, de confluence, de métissage autour d'artistes nationaux et régionaux, voilà ce que proposent les programmateurs de ce joli festival en Pays Basque.

CONTACT

Email. intermittent@arcad64.fr

Tél. + 33 9 86 28 40 40

SOCIAL
VIDEOS
COMPOSITION

Virginie Teychené (Chant)
Gérard Maurin (Contrebasse)
Stéphane Bernard (Piano)
Jean Pierre Arnaud (Batterie)
Olivier Ker Ourio (Harmonica)

BIOGRAPHIE

Largement autodidacte, forgée par la scène, l’art de Virginie Teychené a une assurance que seules les situations les plus diverses peuvent donner. Attirée très tôt par le chant sous toutes ses formes, elle écume la discothèque paternelle. Plus tard, elle chante dans des groupes de pop et de jazz tout en étudiant le droit et la littérature à Aix-en-Provence.

En 2005, Virginie intègre le collectif W.E à la Seyne sur mer où elle parfait sa culture du Jazz. Plusieurs concerts, notamment au festival “Jazz au Fort Napoléon” de la Seyne et dans le Sud de la France, lui permettent de se faire connaître.

En 2008, elle sort son premier disque, “Portraits”, et reçoit le Prix du Jury et le Prix du Public au festival de Jazz de Juan les Pins. Trois autres albums suivent, sous le label Jazz Village d’Harmonia Mundi, avec les musiciens qui l’accompagnent depuis le début : Gérard Maurin, Stéphane Bernard, Jean-Pierre Arnaud, et des solistes invités (Olivier Bogé, Patrick Torreglosa, François Chassagnite, Eric Le Lann, Olivier Ker Ourio).

On y loue la ductilité et le timbre de la voix de Virginie, l’authenticité de ses interprétations, son sens aigu du rythme qui lui permet de passer des tempi les plus lents aux plus rapides. À l’aise aussi bien en anglais qu’en brésilien ou en français, ses quatre albums lui permettent d’exploiter les multiples facettes de sa voix :
Alex Dutilh, France Musique : « Des graves soyeux et des aigus limpides. Comme toutes les vraies chanteuses de jazz, Virginie Teychené s’avère avant tout musicienne. Scat d’une fluidité parfaite, prise de risque dans des impros sans clichés, timbre subtilement voilé, elle ne joue pas à la chanteuse de jazz, elle est simplement et superbement jazzwoman.»

Franck Bergerot, Jazz Magazine : « Elle swingue avec un bonheur communicatif, improvise avec une musicalité rare.»

Pierre Gros, Culture Jazz : “Virginie n’hésite pas à se mesurer à quelques chansons emblématiques du répertoire populaire français en se les appropriant par de petites touches personnelles, jouant de sa voix comme un peintre rejouant les plus célèbres tableaux du Louvre”.

Elle a été l’invitée des festivals de jazz de Marciac, Antibes Juan les Pins, Marseille (Jazz des 5 continents), Toulon, Sens, Chatellerault, Maisons-Laffitte, Pescara, Sarrebrück…


GALERIE IMAGES

photos © Gérard Demonchy / Thomas Dorn / Yves Colas

LIENS